Bonjour à tous ! 

Mon dernier henné rouge datant de plus d’un mois, il était temps de rehausser le rouge qui s’était délavé au fur et à mesure des lavages, et de recouvrir les racines qui avaient repoussés. Lors de mon premier essai du red kamala, j’avais obtenu un beau rouge mais qui n’était pas assez prononcé à mon goût. Cette fois-ci, j’ai pris plus de sachets de red kamala, et j’ai obtenu un rouge… très rouge et très beau ! 
Voici les ingrédients que j’ai utilisés : Ils viennent tous de la boutique Hennés et Soins d’ailleurs, une boutique que j’affectionne tout particulièrement, et où j’ai pris l’habitude de commander. 
Henné du Rajasthan : Mon henné fétiche. Je l’adore. Il donne une couleur allant du marron au rouge en passant par le roux. Tout dépend de la base que vous avez. Je l’affectionne tout particulièrement parce qu’il me permet d’entretenir mon rouge. Il coûte 5,00€ pour 100 grammes. J’ai mis la moitié d’un paquet, à savoir 50 grammes. 
Red Kamala : la nouvelle poudre miracle qui donne un rouge pétant et éclatant. Le red Kamala est issu d’un petit arbuste, et qui a également des vertus anti-oxydante et anti-radicalaire. Pour celles qui veulent un rouge, c’est la poudre qu’il vous faut. Le red kamala s’assèche pas, et ne lisse pas les cheveux ( contrairement par exemple au henné du Yemen ). Il coûte 2,00€ pour 50 grammes.  J’ai mis 150 grammes de red kamala dans mon message. Au fur et à mesure des lavages, le red kamala dégorge de moins en moins. Mais ne vous inquiétez pas si vous voyez votre henné qui dégorge même au bout du 2ème et 3ème lavage. 
Je tiens cependant à mettre en garde contre le pouvoir ultra tâchant du red kamala. Contrairement à un henné normal, le red kamala tâche énormément et très rapidement. Quand vous rincez votre henné avec beaucoup de red dedans, nettoyez immédiatement les tâches qui apparaissent. J’ai attendu la fin de ma douche pour nettoyer et il était trop tard, ma douche était tâchée de rouge ! 
Glycérine végétale : C’est l’hydratant par excellence que l’on met dans les hennés. Les hennés ont tendance à assécher les cheveux, donc pour contrer l’effet asséchant, on met un hydratant dedans. Vous pouvez également y mettre un autre hydratant, comme le sirop d’agave, le miel, la compote, les yaourts végétaux, les yaourts « normaux » ( mais attention, l’odeur peut tourner facilement et après vos cheveux sentent le  » vomi  » et l’odeur est très difficile à faire partir ). Si vous utilisez la glycérine, ne dépassez pas les 10% de la préparation, sinon la glycérine aura un effet asséchant sur les cheveux. Adaptez ce pourcentage à vos cheveux, puisque pour certaines chevelures, seules 5% suffisent. 
La glycérine coûte 3,50€ pour 100mL. 
J’ai donc fait ce mélange, avec de l’eau chaude. J’obtiens une super couleur de henné, comme toujours avec le red kamala. J’ai quelques grumeaux dans ma préparation, parce que j’ai oublié de passer mon henné au tamis, mais au final, cela ne m’a pas dérangé pour ma préparation. 
Application très facile, comme toujours. J’ai laissé poser 6 heures. J’ai rincé puis appliqué un AS en pause de 5 minutes, pour que les cheveux ne soient pas trop secs. Et résultats…. =D 
AVANT HENNE 
AVANT HENNE 

APRES HENNE + oxydation

APRES HENNE + oxydation

Je pense que la différence est frappante. Le henné au red kamala, c’est une tuerie. Pour avoir un rouge étonnant, pétant, éclatant, je n’ai jamais rien testé de mieux. C’est étonnant, c’est incroyable, et j’adore. 

Pour vous montrer vraiment : voici le avant après ! 


Et vous, que pensez-vous du red kamala ?