Bonjour à tous ! 

Nous abordons aujourd’hui un nouveau journal de pousse, le dernier de l’année 2016. Eh oui, nous sommes déjà en décembre : aujourd’hui c’est le premier petit chocolat du calendrier (oui oui j’ai un petit calendrier moi aussi !) et nous entamons un des plus beaux mois de l’année pour moi. Les décorations, l’ambiance de Noël, les bons repas (il va y en avoir !), les cadeaux… Cette année est passée très vite, mais ne faisons pas le bilan trop vite de cette année de soins au naturel et de pousse : il reste encore un mois de dur labeur ! 
Double sujet aujourd’hui puisque je vous montre ma pousse du mois de décembre mais également mon bilan de la cure de moutarde que j’ai commencé le 18 octobre dernier. J’entendais de plus en plus parler de la cure de moutarde qui peut se présenter sous deux formes : soit sous la forme d’huile de moutarde (ce qui est mon cas), soit sous la forme de la moutarde pur (oui oui, celle que vous prenez pour manger !). Je ne présenterai pour le moment que la cure d’huile de moutarde mais avec l’année qui vient et un objectif de pousse de plus en plus pressant, je testerai dans les mois à venir avec de la moutarde pure. 
Mais voyons d’abord les résultats de la pousse du mois ! 

La pousse sur cheveux mouillés est entre octobre et décembre puisque lors de mon précédent journal de pousse, pour les un an de pousse, je n’avais pas pris de photos sur cheveux mouillés. Par ailleurs, maintenant que je commence à avoir un peu de longueur, je vais garder pour chaque prochaine photo du journal de pousse ce t-shirt rayé pour mieux rendre compte de l’évolution et je pourrais enfin parler  de centimètres gagnés ! En tout cas, sur cheveux mouillés… l’objectif omoplate des longueurs de mon dégradé est atteint ! 

Je pense que la pousse est bien visible. L’huile de moutarde m’a bien aidé et je suis également en cure de Forcapil depuis quelques mois. Je vous montrerai des résultats dès que ma cure sera finie.
En ce qui concerne la couleur, je n’ai pas changé de couleur durant le mois. Il ne s’agit qu’une question de luminosité. En effet, avec l’automne et la pluie qui est là régulièrement, je ne peux pas prendre de bonnes photos en extérieur et les photos en intérieur dépendent du bon vouloir de la luminosité. 
Nous allons maintenant voir l’évolution de mes cheveux entre le début de ma cure et la fin, qui aura donc duré un mois et demi. 
L’huile de moutarde en quelques mots…

J’achète mon huile de moutarde sur Hennés et soins d’ailleurs. Je n’ai plus besoin de présenter et représenter cette boutique chez qui j’achète tous mes produits capillaires et pour laquelle je suis fidèle depuis trois ans maintenant. 
L’huile de moutarde coûte 4,50 € pour 100 mL. 
L’huile de moutarde est très utilisée par les indiennes car elle est connue pour stimuler le cuir chevelu et favoriser la circulation sanguine, ce qui aura un effet très bénéfique sur la pousse des cheveux. L’huile de graine de moutarde contient du zinc, de la bêta carotène, de l’Omega 3 ainsi que des vitamines A et E. C’est l’ensemble de ces constituants qui va contribuer à la stimulation du cuir chevelu et à la pousse capillaire. L’huile de moutarde a également d’autres vertus puis qu’elle permet de lutter contre les pellicules, elle prévient les cheveux gris ainsi que la chute des cheveux. 
Attention, pour les cuirs chevelus les plus sensibles, la moutarde peut être très irritante, n’hésitez donc pas à la mélanger avec une autre huile de votre choix. L’huile de ricin est par exemple très réputée pour la pousse : comme elle est visqueuse, on conseille de la mélanger avec une autre huile. N’hésitez donc pas à mélanger ces deux huiles pour un coup de pousse ! (ah, ah, le super jeu de mots !)

Je pense que la différence est assez frappante : mes cheveux ont poussé. J’ai essayé de dompter au maximum les bouclettes pour la photo, mais j’ai quand même quelques longueurs qui rebiquent. Mes cheveux ont bien poussé. C’est une cure que je prendrais plaisir à recommencer. 
J’aime varier le plaisir donc ce mois-ci, je vais tenter les massages crâniens tous les soirs pendant 5-10 minutes : rien de plus rapide, de plus économique et de plus simple pour stimuler sois même la circulation sanguine pour activer la pousse des cheveux. 
Même si cela ne se voit pas, sur cheveux mouillés, l’objectif omoplate est atteint. Je suis très contente et très confiante pour la suite de la pousse. Je vais multiplier les soins et les efforts (avec modération tout de même, en si bon chemin, je ne voudrais pas risquer une saturation). 

Que pensez-vous de ma pousse du mois ? 
Comment s’est passé votre pousse ?