Bonjour à tous ! 

On se retrouve aujourd’hui pour un article henné. Ca faisait déjà quelques temps que je n’avais plus touché à la couleur de mes cheveux (depuis août je crois ? Si ce n’est juillet). Je suis au rouge depuis quelques temps. Si vous me suivez, vous savez certainement que j’aime le rouge, que c’est une couleur dont j’ai essayé de me séparer à plusieurs reprises pour au final toujours y revenir (le côté obscur de la force, vous connaissez ? Pour moi, c’est le rouge). Il était donc pour moi de complètement tourner la page : le rouge était une couleur qui m’a accompagné ces 4 dernières années, face aux difficultés et aux problèmes que j’ai rencontré. Tourner la page sur le rouge, c’est comme tourner la page symboliquement sur une partie de mon passé difficile. Le marron chocolat est une couleur que je trouve très belle et c’est donc mon nouvel objectif de couleur. Voici donc la première partie de cette nouvelle péripétie capillaire !
Mes cheveux avant la coloration 
Voici mes cheveux avant coloration. Le rouge a bien délavé, c’est roux-rouge et j’ai plus de 5cm de racines. On voit du coup clairement la base, châtain clair. Les racines se fondent plutôt bien avec les longueurs sur la photo mais je vous assure qu’on les voit bien sur certaines photos (et dans la vraie vie). Il était donc grand temps de remédier à ce problème ! 
Qu’est-ce que j’ai utilisé ? 
Tous les produits que je vais vous présenter viennent de la boutique Hennés et Soins d’ailleurs. Je n’ai plus besoin de vous présenter la boutique, les produits d’Audrey sont d’une qualité incroyable et j’ai toute confiance en ses produits, dont ceux que je vais vous présenter.
Le Brun de chez Radico Organic : Radico est une marque qui proposent des colorations naturelles à base de henné et de plantes biologiques pour permettre de sublimer la couleur des cheveux sans les agresser. Ce sont donc des mélanges tous prêts que vous pouvez utiliser facilement. J’admets qu’il est parfois difficile de faire des bons mélanges avec les bons dosages pour obtenir une couleur quand on n’a pas l’habitude. J’ai donc tenté le coup avec Radico et le brun. N’hésitez pas à aller voir, les couleurs vont du noir au blond en passant par différentes nuances de rouge, bordeaux, caramel et brun.
Elle coûte 9,90€ pour 100 grammes, fournit avec une charlotte, un pinceau et une paire de gants. 
Le brun est composé de henné naturel, d’indigo, d’amla, de bhringraj, de manjistha, de methi, de café, d’hibiscus et de katha. Un mélange qui me paraît bien composé pour avoir un beau marron chaud !
Quoi de plus ? 
J’ai rajouté en plus de ce mélange quelques composants :
 
– du cachou : c’est un dérivé de l’acacia à cachou qui permet d’obtenir, en fonction du mélange, une large palette de couleurs brunes naturelles. Il coûte 2,50€ pour 50 grammes. (c’est la poudre marron foncé sur la droite)
– de la poudre de châtaignier : elle permet d’obtenir de belles couleurs marrons chaudes dans le mélange. Elle coûte 2,50€ pour 50 grammes. (c’est la poudre verte juste en dessous du cachou)
– de la phytokératine : la phytokératine est naturellement présente dans la peau et surtout dans les cheveux. Elle permet notamment d’améliorer et maintenir l’hydratation des cheveux. Elle apporte aussi de la souplesse et de la brillance aux cheveux. Elle coûte 4,50€ pour 50 grammes. (c’est la poudre blanche)
– de la guimauve en poudre : elle apaise les démangeaisons du cuir chevelu, aide à lutter contre les pellicules et permet de démêler les cheveux tout en douceur. Elle coûte 2,40€ pour 50 grammes. (c’est la poudre grise en dessous de la phytokératine)
J’ai donc mis la totalité du paquet de radico, deux cuillères à soupe de phytokératine, deux cuillères à soupe de cachou, deux cuillères à soupe de guimauve et une cuillère à soupe de poudre de châtaignier. J’ai mis de l’eau chaude (pas bouillante) dans le mélange et j’ai versé sur le mélange de poudres jusqu’à obtenir une pâte assez « onctueuse » mais pas trop liquide. Si votre mélange est trop liquide, il sera d’autant plus difficile à appliquer et ça coulera en permanence.
Je ne me souvenais plus que le henné sentait si fort les herbes ! Donc j’ai rajouté 5 gouttes d’huiles essentielles de citron (parce que j’adooooore le citron) et une cuillère à soupe du masque capillaire d’Avril au beurre de mangue, qui sent divinement bon. L’odeur était déjà beaucoup plus agréable.
Pour ceux qui se demandent comment je me débrouille pour appliquer mon henné seul, je vous lève le mystère sur la chose : c’est mon Barbu qui m’applique le henné sur la tête. Eh oui, j’avoue ne pas très bien réussir toute seule donc je demande toujours à ma moitié de me badigeonner la tête de ce délicat mélange. On s’amuse bien (sauf quand il tâche mes affaires) et au moins, il peut voir ce qu’il se passe en haut de ma tête.
J’ai laissé poser le mélange sur ma tête 4h30, puis j’ai rincé abondamment, fais une pause d’AS pendant quelques minutes et ai laissé sécher. Et on va dire que le changement est là mais le résultat pas tout à fait abouti !
Comme vous pouvez le voir, le rouge a été éradiqué en grande partie. Comme vous pouvez le voir, certaines mèches sur le haut de la tête n’ont pas tout à fait pris la couleur. Je pense que certaines zones n’ont pas été assez recouvertes par rapport à d’autres et le temps de pause était peut être un peu trop court. Je ne sais pas vous, mais je trouve que c’est assez violine en fait.
C’est pour cela que cet article correspond à la première partie de mon chemin vers le marron chocolat. Je ne suis pas trop déçue, je suis déjà contente du changement et j’ai tout à fait conscience qu’il faut parfois plusieurs applications afin d’obtenir le résultat voulu.
Sur cette photo (sans flash) la couleur fait plus marron-rouge. Cela dépend vraiment de la luminosité. Je pense que je ferai un mélange un peu plus « corsé » pour l’étape 2 et que surtout, je ferai un temps de pause plus long ! Je préférai y aller en douceur pour ne pas trop foncer d’un coup. Mieux vaut y aller progressivement. Sur les photos, vous pouvez voir que je n’ai pas cherché à lisser mes cheveux et que j’ai préféré les laisser au naturel. Je ne dompte plus mes cheveux pour le moment, j’avoue qu’avec le début de longueur, ça donne un aperçu sympa !
On se retrouve donc bientôt pour la deuxième partie de cette quête vers le marron-chocolat-chaud.
Avez-vous réussi à avoir la couleur que vous souhaitiez avec du henné ? 
Quels sont vos objectifs couleurs ?